G O D W I S N E R

Bienvenue sur notre nouveau site !

Homepage app widget

Actualités à la Une

Aides à l’apprentissage : suppression de la prime de 6000 euros pour les contrats de professionnalisation

Juin 2024 / Temps de lecture estimé : 2 minute(s)

Mauvaise nouvelle ! Depuis le 1er mai 2024, les entreprises qui emploient des apprentis en contrat de professionnalisation ne peuvent plus bénéficier de l’aide à l’embauche de 6000 euros. Explications. 

Le décret du 27 avril 2024, publié au Journal officiel le 29 avril dernier, a supprimé l’aide unique de 6 000 euros accordée pour l’embauche de jeunes en contrat de professionnalisation. Cette suppression concerne tous les contrats de professionnalisation conclus à partir du 1er mai 2024. Si vous avez signé un contrat avant cette date, vous pouvez toujours bénéficier de cette aide.

Une aide à l’embauche mise en place en 2020

L’aide à l’embauche pour les contrats d’apprentissage est une prime exceptionnelle mise en place en 2020, pendant la crise sanitaire. L’objectif était simple : encourager les entreprises à embaucher des jeunes en alternance, et faciliter l’insertion professionnelle des jeunes diplômés. 
D’un montant de 6000 euros, la prime était versée lors de la première année d’exécution du contrat, à échéances mensuelles. 
Or, l’heure est aujourd’hui aux économies… Avec cette mesure, le gouvernement espère économiser près de 200 millions d’euros.

Seuls les contrats de professionnalisation sont concernés 

Il est à noter que le décret ne concerne que les contrats de professionnalisation. L’aide à l’embauche continue donc à être versée pour les salariés recrutés en contrat d’apprentissage. 

Quelle est la différence entre les deux ? Pour rappel, le contrat d’apprentissage concerne les formations initiales (diplôme ou titre professionnel), et ne peut être conclu après 29 ans révolus, sauf exceptions. 

Le contrat de professionnalisation, quant à lui, a un objectif de qualification. Il permet de préparer et d’obtenir une qualification professionnelle. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus, ainsi qu’à toutes les personnes bénéficiaires du RSA, de l’ASS ou de l’AAH, et aux personnes qui sortent d’un contrat unique d’insertion (CUI). 

Pour bénéficier de la prime à l’embauche d’un apprenti, aucune demande particulière n’est à soumettre. Il suffit de déclarer l'embauche d'un apprenti. Le versement de l'aide est ainsi automatique et mensuel, avant le paiement du salaire.

Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en avoir plus, prenez un rendez vous avec votre Expert-comptable

Les actualités du mois